Conférenciers

Maxxam vous convie à sa conférence 2013 qui se tiendra au Musée de la Civilisation à Québec le mardi 8 octobre 2013. Les conferenciers incluent :

Problématiques reliées à l’hygiène du bâtiment 
L’avant-midi  traitera de l’hygiène du bâtiment, une préoccupation constante pour les gestionnaires d’immeubles. À cet effet, les experts invités traiteront des problématiques associées à la présence potentielle de la légionnelle, de moisissures et de l’amiante dans les bâtiments commerciaux et industriels. La réglementation et les mesures de contrôle qui doivent être mises en place pour encadrer ces problématiques seront également abordées.

Amiante dans les bâtiments René Leblanc, chimiste, M.Sc., CRSP, ROH – Inspec-Sol

Résumé : Le Québec a adopté le 6 juin 2013 de nouvelles dispositions législatives relatives à la gestion de l’amiante dans les bâtiments.   Cette nouvelle réglementation vise les employeurs à réaliser des relevés de matériaux friables dans leurs installations, soit en l’identification de la présence de calorifuge sur la tuyauterie et/ou la présence d’isolant giclé sur la structure.    Les employeurs doivent tenir un registre documentant la présence d’amiante dans leur immeuble et devront procéder à des inspections à tous les deux ans afin de s’assurer que ces matériaux demeurent en bonne condition.  Les matériaux endommagés devront obligatoirement être réparés, encapsulé ou enlevés. Par ailleurs au niveau des matériaux non-friables, tels les plâtres, les tuiles, les panneaux, etc., la réglementation demande que des relevés soient réalisés si des travaux susceptibles d’affecter ces matériaux sont réalisés.  Dans un tel cas, un registre pour travaux sur matériaux non-friables devra également être conservé.  La présentation visera a bien comprendre les éléments de la nouvelle réglementation et les impacts pour les gestionnaires d’immeubles et pour les occupants.
Bio du Conférencier : René Leblanc est chimiste et possède une maîtrise en santé environnementale de l’Université de Montréal. Il possède les accréditations nationales de professionnel en sécurité (CRSP) et d’hygiéniste industriel (ROH). Il est spécialisé en gestion environnementale et en hygiène industrielle. Il est responsable notamment des projets impliquant l’amiante, les moisissures, l’hygiène industrielle, la qualité de l’air et la décontamination des immeubles (matières dangereuses).  Depuis plus de 15 ans chez Inspec-Sol inc. à titre de directeur du département d’hygiène, il a géré plusieurs centaines de projets impliquant l’amiante et la qualité de l’air intérieur.

La bactérie Legionella : problématique, échantillonnage et analyse – Philippe Cantin, PhD, microbiologisteCEAEQ

Résumé : La ville de Québec a subi une crise de la légionellose à l’été 2012. La source de cette éclosion était une tour de refroidissement de la basse ville. Pour éviter qu’un tel événement se reproduise, la Régie du bâtiment du Québec a mis en vigueur en mai 2013 un règlement qui oblige les propriétaires de tours de refroidissement à les inscrire dans un registre et les entretenir afin d’éviter la prolifération de la bactérie Legionella. La meilleure manière de vérifier l’efficacité de cet entretien consiste à vérifier le contenu en Legionella pneumophila dans l’eau des tours. Cette conférence fait un retour sur la problématique des légionelles dans les tours de refroidissement ainsi que dans l’eau chaude des bâtiments, donne de l’information sur l’échantillonnage et explique de manière vulgarisée les méthodes d’analyse des légionelles.

Bio du Conférencier : Philippe Cantin a obtenu un doctorat en microbiologie de l’Université Laval en 2000. Depuis, il est responsable du laboratoire de microbiologie du Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ). Il est en charge des analyses microbiologiques de divers types d’échantillons d’eau potable, de surface et usée ainsi que d’analyses de matières résiduelles fertilisantes. Il conseille le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs sur diverses questions ayant trait à la microbiologie. En 2008, son laboratoire a collaboré à une étude de l’Institut national de santé publique portant surtout sur le problème des légionelles dans l’eau des spas publiques au Québec. Lors de la crise de la légionellose en 2012, son équipe a analysé l’eau des tours de refroidissement et a contribué à identifier la source de l’éclosion.

Réglementation sur l’entretien des tours de refroidissement à l’eau – Suzel Bourdeau, ing. – Régie du Bâtiment du Québec

Résumé : Réglementation sur l’entretien des tours de refroidissement à l’eau. La présentation portera sur le mandat de la Régie du Bâtiment, les prémisses à la réglementation, le contenu et la mise en oeuvre du règlement, ainsi que les futures étapes réglementaires concernant les tours de refroidissement à l’eau.

Bio du Conférencier : Diplômée de l’Université Laval en génie civil. Travail à la Régie du bâtiment depuis plusieurs années pour le secteur bâtiment Interprétation et application des codes national du bâtiment et autres normes Analyse des demandes de mesures différentes en bâtiment et bain public Rédaction et application du futur code de sécurité, chapitre bâtiment Membre du comité permanent Use and Egress au CNRC (Conseil National de recherche du Canada.


Levures et moissisures dans les bâtiments –
Ann Lajoie, ing.LVM

Résumé : Bâtiments neufs ou constructions anciennes : les moisissures n’épargnent personne. Même si la prévention demeure l’arme, la plus efficace, la connaissance et un jugement éclairé sont des atouts précieux.

Bio du Conférencier : Madame Lajoie occupe le poste de Directrice de projets au sein de l’équipe Hygiène industriel chez LVM depuis 2012. Avant de joindre le groupe LVM elle a assumé la direction comme chimiste et microbiologiste spécialisée en gestion environnementale chez Qualitas Saguenay Lac St-Jean. Chez LVM, elle a la responsabilité d’établir les programmes de caractérisation et des relevés d’inspection. Elle réalise les estimations budgétaires, les plans et devis et effectue la gestion de projets majeurs en hygiène industrielle.

Analyse des hydrocarbures et métaux lourds dans les sols riverains du bassin de la rivière Saint-François : Héritage d’un passé industriel!Diane Saint-Laurent, Ph. D. – Université du Québec à Trois-Rivières

Résumé : Des traces de contamination en hydrocarbures et métaux lourds ont été analysées dans les sols alluviaux des rivières Massawippi et Saint-François (sud du Québec). Les traces d’hydrocarbures prennent la forme de lits horizontaux  avec des épaisseurs variables (2 à 90 cm) dans les profils de sol en zone riparienne (forestière ou friche agricole). Ces couches contaminées sont probablement une mixture de gazoline, d’essence ou d’huile à moteurs avec des concentrations variables de métaux lourds (ex. Cd, Cu, Ni) qui proviennent de déversements accidentels ou volontaires. Les hydrocarbures ont été détectés sur plusieurs kilomètres de berges (>100 km) entre les secteurs de Eustis et Drummondville, mais les concentrations restent faibles.

Bio du Conférencier : Professeure titulaire, Département en sciences de l’environnement, Universitédu Québec à Trois-Rivières, Géographie et  Laboratoire de recherche en géomorphologie fluviale et sols 3351 Boul. Des Forges, Trois-Rivières, Québec, Canada G9A 5H7


Contamination des remblais hétérogènes par la présence de scories de bouilloire – 
Jean-François Wilhelmy, Minéralogiste, M. Sc. Chercheur – COREM

Résumé : Une similitude étonnante existe entre les scories de bouilloire retrouvées dans les remblais hétérogènes en milieu urbain et les scories qui résultent de la cuisson des boulettes de minerai de fer.   Cette ressemblance va au-delà des apparences et mérite d’être expliquée pour qu’on comprenne mieux la nature et les possibilités de traitement de certains contaminants, particulièrement le cuivre, le zinc et le plomb, dans la plupart des remblais hétérogènes. COREM a effectué plusieurs études de caractérisation minéralogique sur des échantillons de remblais hétérogènes de Montréal dans le cadre de travaux commandités par le CEMRS  autour des années 2000.  Elles montrent que, pour la très grande majorité des sites urbains, les scories de bouilloires et les cendres de bouilloires dominent sur toutes les autres formes de scories.  Notre hypothèse est que leur présence résulte essentiellement de dépositions « domestiques » en terrains vagues suite au nettoyage des bouilloires des divers systèmes de chauffage.

Bio du Conférencier : Titulaire d’une maîtrise en géologie, Jean-François Wilhelmy possède 29 ans d`expérience en minéralogie appliquée. Les principales études minéralogiques qu’il mène portent sur les phénomènes minéralogiques prévalant lors de l’induration et la réduction des boulettes de minerai de fer ainsi que sur ceux qui mènent à la magnétisation des concentrés d’ilménite. Il est également actif en minéralogie appliquée à la concentration de l’or, des métaux non-ferreux, des phosphates et des terres rares.

Procédé de réduction chimique pour le traitement In Situ et la fixation des métaux solubles –
Jean Paré, P. Ing. – Chemco

Résumé : This presentation reviews the effect and chemistry of fermatable carbon, metal and sulfate remediation compound for in situ immobilization of soluble metals via enhanced precipitation and adsorption. The controlled-release feature of the carbon provides for extended longevity and greatly assists in maintaining very low redox conditions through simultaneous microbial consumption of the carbon and electron acceptors. Arsenic, for example, is precipitated through the production of iron arsenic sulphide minerals that are practically insoluble in groundwater. Full site application examples on various metals will be presented along with the technology principle.

Bio du Conférencier : Mr. Paré P. Eng., has a degree in Chemical Engineering from Laval University.  He has been involved for the last 18 year in the evaluation, development, design and promotion of both conventional and innovative environmental technologies within the Industrial sectors, the Engineering Firms, the Specialized Environmental Consultants and the various levels of Governments.   As Vice-President with Chemco Inc., Mr. Paré responsibilities includes the development of remediation strategies, the assistance in drafting certificates of authorization, the technico-economical analysis, the design and the supply of storage equipment, pumps and the logistics of supply for the projects.   Last year, Mr. Paré has worked with over 250 sites applying it’s expertise to various type of contaminants ranging from chlorinated compound, pesticides and petroleum hydrocarbons.  He is also involved with many Environmental organisations like the Canadian Brownfield Network, ESAA, OCETA and Reseau-Environnement where he is an active technical committee member and occasional speaker.

“Radioactive Hazardous Materials” as outlined in the Quebec Regulation Respecting Hazardous Material –
Steven Simpson, B.Sc. (chimie), MBA –  Laboratoires Bequerel, une division de Maxxam

Résumé : Steve will provide a brief introduction to radioactivity and NORM (naturally occurring radioactive materials). He will then examine Schedule 1 of the regulation by reviewing the sources of the isotopes, the critical isotopes and compare this with the Federal NORM guidelines. Becquerel proposes an analytical scheme for measurement of radioactivity in solids and liquids. Steve will discuss the assumptions used and the limitations of the approach and what additional analysis may be required. He will also provide some sample calculations of the S value (the sum of the relative activities) in solids and leachates.

Bio du Conférencier : With over 40 years of industry experience, Steve is an expert in the field of radioactive materials analysis. He frequently consults on complex environmental assessment and clean-up projects with environmental consulting firms, regulators and mining companies. In his tenure at Becquerel, Steve was responsible for technical, operational and administrative functions including the establishment of the ISO 17025 accreditation and quality system. He recently oversaw the acquisition of Becquerel by Maxxam, allowing him to return to his passion – resolving technical and operational challenges in using neutron activation and radiological analysis to ensure client satisfaction. Steve started his career as an analyst on mine exploration samples and has extensive analytical experience with a wide range of geochemical and environmental samples. He has a B.Sc. in Chemistry from McMaster University and an MBA from Simon Fraser University.

button-for-web-fr

*Veuillez noter que le diner n’est pas inclus*

Page précédente

Cette journée se terminera par un cocktail dinatoire au cours duquel vous pourrez échanger avec d’autres spécialistes de votre domaine d’expertise. Ce cocktail est une gracieuseté de Maxxam et est ouvert à tous les participants. Vous aurez également la chance de visiter l’exposition « Paris en scène 1889-1914 ».

Pour procéder au paiement par chèque, vous adresser par courriel au enviro.qc@maxxam.ca Pour toutes autres questions, veuillez vous adresser auprès de l’organisatrice, Mélanie Leclerc (enviro.qc@maxxam.ca) ou encore par téléphone au 514-448-9001 #4223.

***** BIENVENUE À TOUS NOS CLIENTS ET PARTENAIRES ******

Conférenciers

By

Donna Garbutt, M.B.A. Chief Executive Officer Maxxam is the Canadian market leader in analytical services and solutions to the energy, environmental, food and DNA industries and a member of the Bureau Veritas Group of companies – a world leader in testing, inspection and certification services. We support critical decisions made by our customers through the application of rigorous science and the knowledge and expertise of our over 2200 employees. Our annual Corporate Responsibility Report outlines our efforts to continually improve our business performance and practices. Its publication is an industry first and an integral part of our commitment to success with responsibility. LinkedIn
Maxxam Analytics Maxxam is the Canadian market leader in analytical services and solutions to the energy, environmental, food and DNA industries and a member of the Bureau Veritas Group of companies – a world leader in testing, inspection and certification services. We support critical decisions made by our customers through the application of rigorous science and the knowledge and expertise of our over 2200 employees. Our annual Corporate Responsibility Report outlines our efforts to continually improve our business performance and practices. Its publication is an industry first and an integral part of our commitment to success with responsibility.
500 – 1919 Minnesota Ct., Mississauga, Ontario L5N 0C9
Phone: (905) 288-2150